formation et coaching d'entreprise
 formation et coaching d'entreprise

Qu'est-ce qu'un coaching ?

Le coaching est une technique d'accompagnement personnalisé qui permet au coaché d'améliorer ses performances et ses compétences. Le coaching peut se pratiquer en binôme ou en groupe, à domicile ou en entreprise. Grâce à des techniques de communication, de contrôle et d'organisation le coach accompagne son client dans un dépassement de soi.

Un accompagnement de plus en plus fréquent

 

Le Syndicat des organismes de conseil (SYNTEC) annonce que 90 % des sociétés du CAC 40 font appel à un coach. Si le choix de s’accompagner d’un coach est devenu fréquente dans les grandes entreprises, on peut imaginer que la tendance ces prochaines années va se décliner vers les plus petites entreprises. Selon une étude menée par PWC concernant le niveau de satisfaction des coachés, le résultat est sans appel (81% se disent satisfaits ou très satisfaits et 96% prêt à refaire l’expérience). Toujours selon la même étude, le ROI moyen a été calculé à 5,7 fois le montant investi.

 

On pourrait citer par exemple des résultats qui touchent à la qualité, le travail d’équipe, la performance mais aussi la relation au travail, la satisfaction, et l’équilibre de vie. Les entrepreneurs ayant fait appel au coaching se rendent compte de son utilité.
Aussi voici quelques résultats issus de mes propres rapports de coaching :
-  Mieux assumer mes choix et ma posture
-  Conscience des succès de mon parcours
-  Accompagner à affirmer ma personnalité
-  Retrouver de la motivation
- Permis de prendre du recul
-  Fait réfléchir et rassuré
-  Appris à exprimer plus librement mes émotions
-  Bousculé dans mon questionnement
-  Appris à être créatif
-  Changé dans ma manière de voir les choses


Et si la réussite d’un parcours de coaching est forcément associée à un objectif atteint, le coach veille à ce que les étapes puissent l’y conduire. En séance de clôture les clients déclarent que les apports du coaching vont bien au-delà de l’attendu initial. A l’image de la citation bien connue «Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ».

Comment se fait le choix du coach ?

 

Le choix du coach est un choix bilatéral. Le futur coaché peut choisir son coach par des critères comme son expérience, ses références, son parcours ou les tarifs pratiqués. Toutefois, le « ressenti » au cours de l’entretien préalable est certainement l’un des critères les plus importants.

 

La méconnaissance du dirigeant/entrepreneur des pratiques de coaching et de ses tarifs (souvent alignés aux requêtes des organisations professionnelles) donne au premier contact une place primordiale pour le choix de son coach.

 

Dans les faits, les coachings menés n’ont pas donné lieu à des consultations ou appels à candidature pour la mission de coaching. C’est peut-être là une différence avec le coaching en entreprise qui prendra soin de sélectionner plusieurs profils pour les présenter aux candidats à coacher.


Toutefois, il est à rappeler que le coach peut être amené à refuser de coacher par manque de recul (proximité familiale), par manque d’empathie ou phénomène de transfert / contre transfert qui viendrait polluer la relation. La santé mentale d’une personne ou un déséquilibre psychologique peut aussi conduire le coach à expliquer au coaché l’impossibilité de débuter le processus de coaching. Cela reste toutefois exceptionnel.

 

Y at-il une obligation de résultat au coaching ?

 

Notre pratique du coaching s’engage à respecter le code de déontologie de la profession. Une pratique qui engage le coach à se mettre à niveau régulièrement dans une pleine responsabilité des choix, méthodes et techniques pour permettre au client une obligation de moyens pour l’obtention de résultats qui ne dépendront que de lui.
Le succès des clients qui obtiennent des résultats probants grâce au coaching est ainsi le succès des clients. Le coach ne servant que d’intermédiaire pour permettre au client de les atteindre. Ainsi, le choix des outils pour les séances à une place importante dans la pratique du coach. Nous allons présenter à présent une sélection d’outils adaptés aux séances de coaching pour les dirigeants de TPE de moins de 10 salariés.

 

Quelles sont les limites au coaching  ?

 

Dans la progression du parcours de coaching face à l’entrepreneur, le coach mobilise des exercices et des ateliers qui rythment les séances et facilitent l’atteinte des objectifs fixés.
J’ai relevé cependant quelques limites et points de vigilance qui concernent l’utilisation de ces outils.


a) L’intentionnalité du coach dans le choix des outils
Ces différents outils permettent la mise en oeuvre d’atelier au cours des séances de coaching et il arrive que certains outils reviennent à des moments clés du parcours de coaching. Aussi, j’ai remarqué que l’exercice de repérage de valeurs construit à partir de la liste ou encore l’outil du SCORE présenté plus haut tient une belle place dans mes séances. Outils maitrisés, et outils appréciés par les dirigeants/entrepreneurs le coach peut se laisser conduire en « pilotage automatique » par ces outils qu’il utilisera de façon mécanique et systématique.
L’outil n’a de sens que par l’intention d’un résultat bien précis dans une situation donnée.
Le coach, qui sait qu’il ne sait pas, doit veiller avec vigilance à son intentionnalité. Le coach pourra adapter l’outil sur sa forme faire des recherches sur des façons nouvelles d’utiliser ses outils pour éviter cette dérive.


b) La projection du coach sur des situations comparables
« Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite » Dans cet esprit, il est bon que le coach se rappelle que les coachings se suivent mais ne ressemblent pas. Les multiples situations d’entrepreneurs face à la charge mentale, la solitude

ou l’incertitude pourraient conduire le coach à projeter la situation d’un client sur un autre en allant puiser dans les techniques et les idées développées lors d’un coaching pour permettre à un autre de réaliser son objectif. C’est un piège dans lequel le coach ne doit pas tomber. Aussi, il prendra soin de « couper » la pensée automatique lors du questionnement de son client pour éviter que le processus de coaching tourne court.


c) L’attente de conseil de la part du client
Nous présentions plus haut les critères qui peuvent décider un client de choisir tel ou tel coach selon son expérience et son parcours. Aussi paradoxal que cela puisse être, gardons à l’esprit qu’un client peut choisir un coach pour son expérience passée mais le coach par sa pratique, s’interdira de faire part de cette même expérience au dirigeant/entrepreneur.
En effet, l’attitude même de l’entrepreneur, qui par méconnaissance des pratiques de coaching, peut attendre du coach des solutions «toutes faites, prêtes à l’emploi », peut déstabiliser un coach avec une double casquette de consultant et coach (chose relativement fréquente dans la profession). Une fois le rapport collaboratif installé, le client se trouve en confiance avec son coach oubliant sa posture, il peut lui tendre un piège de façon non intentionnelle.
« Et toi, qu’est-ce que tu en penses coach ? » « Es-tu d’accord avec moi coach ? »
Cette demande formulée à la façon d’un conseil d’amis, peut ainsi pousser le coach dans un moment d’inattention à proposer son conseil et entamer alors le jeu relationnel dit du TRIANGLE DE KARPMAN  (Sauveur, Victime, Persécuteur).

 

Cette erreur de coaching mettrait en péril l’ensemble du processus et briserait la déontologie de la pratique.


C’est pour cette raison que dès l’entretien préalable, le coach doit clarifier sa posture et en marquer les limites. Il sera d’autant plus facile d’en effectuer le recadrage s’il y a lieu.

Contactez-nous !

Nous intervenons dans les régions

PAYS DE LOIRE - BRETAGNE

 

NANTES - RENNES - VANNES

ANGERS - LE MANS - BREST

CHOLET - LA ROCHE SUR YON 

 

  Accueil au 02 53 55 05 93

 

Mais aussi : 

CAEN - ST NAZAIRE

QUIMPER - LORIENT

NIORT - LA ROCHELLE

 

formulaire de contact

 

voir la plaquette ACTIZI
Plaquette de présentation des services commerciaux ACTIZI
Actizi-Plaquette.pdf
Document Adobe Acrobat [1.0 MB]

Actualités